Titulaire à côté Karim Benzéma et Kylian MbappéVendredi, face au Danemark, Antoine Griezmann a dû se contenter d’une place de remplacement en Croatie lundi. Didier Deschamps avait en effet décidé de courir seul Aurélien Tchouameni enchaînant les deux matchs dans un rôle de titulaire. Ce banc a néanmoins mis fin à une séquence incroyable pour l’attaquant de l’Atletico Madrid. L’ancien barcelonais n’avait plus été remplaçant en début de match officiel depuis le match de poule de l’Euro 2016 face à l’Albanie.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;
console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-nations%2Fgriezmann-la-catastrophe-547146.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-nations%2Fgriezmann-la-catastrophe-547146.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+547146+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});

Dans l’ombre de Benzema et Mbappé

Antoine Griezmann a longtemps semblé inarrêtable au cœur de l’attaque tricolore. Mais la donne a changé depuis le grand retour de Karim Benzema l’été dernier. Alors que la star du Real Madrid et Kylian Mbappé brillent de mille feux, que ce soit en club ou dans le roster, de Mâconnais est à la peine et son dernier bon match avec les Bleus date toujours de la réception des Finlandais en septembre dernier, alors que KB9 sur le flanc l’était.

Deux grosses occasions manquées

De nouveau fantomatique, vendredi face au Danemark, Antoine Griezmann a été dépassé cette fois par son inefficacité chronique en Croatie. Entré à la 63e minute pour remplacer un Wissam Ben Yedder Transparent également, le troisième meilleur buteur de l’histoire des Bleus a néanmoins profité de deux belles occasions de but. Mais après avoir tiré sur Dominik Livakovic à la 76e minute alors qu’il était en bonne position dans la surface, le Colchonero n’a pas réussi à capitaliser sur une contre-attaque favorable face au gardien croate venu à sa rencontre après une mauvaise passe dans la défense des finalistes de la dernière Coupe du monde, l’homme aux 106 sélections qui fonce dans son attaque quand il est trop décentré.

Vingt et un matchs sans but

Bien qu’il aurait pu trouver le costume du sauveur, Antoine Griezmann doit organiser un autre match sans but, ajoutant un peu à son incroyable rareté. Le joueur madrilène n’a pas marqué depuis un match de Copa del Rey le 6 janvier et compte désormais 21 matchs sans but. Les mauvais moments arrivent. Un joueur peut avoir une période où il sous-performe. Cela peut être lié à la situation de son club, son utilisation… a expliqué Didier Deschamps avant le rallye en ajoutant : Oui, il n’est pas dans la fleur de l’âge, avec des matches plus compliqués devant lui dans des registres où il sera peut-être moins à l’aiseMais ça arrive à tout le monde, à un moment ou à un autre. En plus, il a eu sa première blessure, il a fait une rechute… Cela a peut-être déterminé sa condition physique. Mais je sais ce qu’il a fait et ce qu’il peut faire. Reste à Antoine Griezmann à le montrer.

A lire aussi :Deschamps : “Rien n’est sûr”et c’est toutCroatie-France, le film du match