La finale de la Ligue Europa, ce mercredi soir, a été remportée par l’Eintracht Francfort, vainqueur des Glasgow Rangers, aux tirs au but (1-1, 5-4 aux tab). Le club allemand s’est qualifié directement pour la phase de poules de la prochaine Ligue des Champions.

Le match : 1-1 (5-4 aux quilles)

C’est au sortir de la nuit sévillane, au stade Sanchez Pizjuan, que l’Eintracht Francfort a enchaîné mercredi la deuxième C3 de son histoire, 42 ans après son succès en Coupe UEFA, en battant les Glasgow Rangers en finale de la Ligue Europa, après les tirs au but (5-4 aux stylos).

lire aussi Le film du jeu

Le club allemand, en difficulté en Bundesliga (11e, sans succès depuis le 13 mars), dispute la phase de poules de la prochaine Ligue des champions, avec la célèbre recrue du championnat de France, l’attaquant nantais, Randal Kolo Muani.

Les valeureux Écossais, qui dominaient même au bout des prolongations, menaient mais chutaient à cause d’un seul penalty non converti, celui du très expérimenté Aaron Ramsey, embauché de la Juventus Turin cet hiver et rentrant au bout des prolongations. doute vu cet exercice incertain…

Incertaine, cette confrontation dura longtemps. C’était dur et tombant, comme ce pied haut de John Lundstram ouvrant le crâne de Sebastian Rode (5e). Mais le capitaine allemand s’en est sorti avec un joli pansement et ses coéquipiers sont partis avec une légère domination dans le sens de la marche, entachée de trop d’imprécisions.

Sebastian Rode, ici au duel avec Glen Kamara.  (Joerg Halisch/Witters)

Sebastian Rode, ici au duel avec Glen Kamara. (Joerg Halisch/Witters)

Ainsi, Daichi Kamadi a hésité dans la surface (12e), Djibril Sow et Ansgar Knauff ont retrouvé Allan McGregor (12e, 20e), le vétéran gardien écossais (40e) qui était alors spectateur des tentatives de Sow (21e) ou Filip Kostic ( 30e) ). , 32e). Mais les Rangers ont mis fin à cette première période, que seul Joe Aribo avait animée pour les siens (26e) jusque-là, mieux lotis. La tête de Lundstram a forcé Kevin Trapp à un tap (36e), après quoi Ryan Jack n’a pas trouvé le cadre (45e+2).

Piège décisif en fin de prolongation, puis lors des tirs au but

Après la pause, les Allemands sont revenus beaucoup plus forts. Sans être plus honnête, à l’image des tentatives de Tuta (48e) et Jesper Lindstrom (49e). Ils ont même été forcés de se croire maudits, quand Santos Borré, accroché dans la surface par Connor Goldson, aurait mérité un penalty, non accordé par l’arbitre ou la VAR (52e). Et surtout quand Aribo profitait d’une tête incertaine de Sow et d’une glissade de Tuta pour tromper Trapp (57e).

Joe Aribo a marqué son premier but de la saison en Ligue Europa.  (P. Chesterton/Expa/images de mise au point)

Joe Aribo a marqué son premier but de la saison en Ligue Europa. (P. Chesterton/Expa/images de mise au point)

Seulement ils n’ont pas eu beaucoup de temps pour douter, car si Lindstrom (59e) et Kamada (67e) ont encore manqué de réussite, ils ont égalisé par Santos Borré, qui s’est présenté devant Calvin Bassey, sur un centre de Kostic (69e). McGregor, impuissant, dépassait en détournant un coup franc lointain (80e) pour offrir la prolongation aux Ecossais.

O
L’Eintracht Francfort n’a pas encore été battu en Ligue Europa cette saison. Il n’est que la troisième équipe à réaliser un tel exploit, après Chelsea en 2018-2019 et Villarreal en 2020-2021.

Cette demi-heure supplémentaire, dans la chaleur de Séville, a rééquilibré les débats, mais sans plus de précision dans les efforts des uns et des autres. Mais c’est tout de même Trapp qui a dû le plus travailler. Il a été attentif aux tirs de Borna Barisic (106e) et aux deux de Ryan Kent (113e et 118e). Il a surtout brillé sur la seconde, avec un beau réflexe, avant de déchaîner le coup franc de James Tavernier (120e+1).

Le gardien allemand, qui s’appuie contre la tête des Rangers lors de la séance de tirs au but, ne réussira qu’une seule fois, mais une de plus que son homologue McGregor. De quoi faire basculer la Ligue Europa pour l’Eintracht.

Le joueur : le sosie de Santos Borré

L’international de l’Eintracht Colombie Rafael Santos Borré, contrairement à beaucoup de ses coéquipiers, n’aura pas raté grand-chose dans la surface de réparation. C’est lui qui a d’abord égalisé, avec un vrai attaquant de centre dans la surface (69e, 4e prestation en Ligue Europa), avant de transformer son tir au but. Arrivé libre de River Plate l’été dernier, l’Espagne lui aura porté chance, lui qui a joué pendant des années en Liga (Atlético de Madrid, Villarreal), avant de partir en Argentine (2017).

Rafael Santos Borré, personnage clé du sacre de l'Eintracht Francfort.  (A.Gea/Reuters)

Rafael Santos Borré, personnage clé du sacre de l’Eintracht Francfort. (A.Gea/Reuters)

publié le 19 mai 2022 à 00:01 mis à jour le 19 mai 2022 à 00:40

#Europa #League #Final #Trapps #Francfort #soffre #une #couronne #européenne

Source: lequipe.fr/Football

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here