L’équipe de France est allée à toute vapeur. Défaits par le Danemark en ouverture (1-2) puis contraints au nul lors de leurs deux déplacements en Croatie (1-1) et en Autriche (1-1), les Bleus enchaînent sur une nouvelle défaite au Stade de France face à la Croatie ( 0-1). Avec deux maigres points en quatre matchs, les hommes de Didier Deschamps ne peuvent plus espérer faire le Final Four de la Ligue des Nations et tenteront d’éviter la relégation lors de leurs deux derniers matchs en septembre.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;
console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-nations%2Fdeschamps-un-deces-aux-lourdes-consequences-548726.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-nations%2Fdeschamps-un-deces-aux-lourdes-consequences-548726.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+548726+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});
A lire aussi : Classement FIFA : Les Bleus perdent gros

Nous manquions de force, d’énergie

Selon les Bleus, la principale raison de ce fiasco est la fatigue à laquelle ils ont été confrontés en fin de saison. “Outre le système que nous pouvons changer, il y a une énergie tellement supérieure chez l’adversaire qu’il est difficile de se battre. c’est ce qu’a analysé Didier Deschamps en fin de rencontre. Nous n’avions certainement pas les moyens pour ce match, même si je n’enlève rien à la qualité de cette équipe croate. Ils avaient plus d’énergie que nous et ce penalty précoce les met à l’aise et nous met en difficulté. C’est comme cette rencontre où les organismes étaient très sollicités. Nous manquions de force, d’énergie, de caractère aussi.

Je n’avais pas la force et l’énergie habituelles

Et selon l’entraîneur tricolore, cette analyse vaut aussi pour lui. “Je parle des joueurs, mais je me l’attribue aussi : je n’avais pas la force et l’énergie habituelles pour leur transférer”il a confié. Une référence au décès de son père, survenu au tout début du rallye et qui l’a rendu absent pour le premier match face à la Croatie.

Mauvaises vacances à venir

« Vais-je passer de mauvaises vacances ? Oui. Mais j’aurais passé de mauvaises vacances, même si on avait gagné les jeux, après c’est plus personnel, a-t-il également assuré. C’est un mauvais moment. Mais voilà, ça peut arriver aussi, c’est pourquoi il faut toujours apprécier les bons moments.

Le natif de Bayonne n’en reste pas moins serein. “Je ne suis pas concerné. J’aurai l’analyse et la réflexion avec mon staff, mais il faudra beaucoup, beaucoup plus de choses si nous voulons maintenir le niveau qui est le nôtre, il expliqua. Nous devrons en faire beaucoup plus à la rentrée pour nous préparer à l’échéance qui s’annonce. A partir du moment où vous n’avez pas fait ce qu’il fallait, vous devez aussi faire votre propre autocritique. Les résultats nous donnent tort. J’espère que nous pourrons retrouver toute notre force, notre caractère et notre combativité. Personne ne sourit dans le vestiaire. Mais j’étais aussi joueur et je sais qu’ils ne pensent qu’à une chose, c’est de profiter de leur famille. Ils en ont aussi besoin avant de partir. Il n’y avait pas d’énergie, mais nous manquions aussi de caractère. Tout est lié. Est-ce une mauvaise chose pour une bonne chose ? Si nous pensons que nous sommes trop belles, nous devrons réagir. Nous n’avons pas respecté les normes élevées pour cette réunion, surtout parce que nous n’avions pas les ressources.

A lire aussi :Les Bleus font encore pireAvis sur Les Bleus : Benzema dans une mauvaise journée