L’Euro 2022 a débuté mercredi soir avec la victoire du pays hôte, l’Angleterre, face à l’Autriche (1-0). Et pour l’équipe de France, tout commence dimanche soir par un match contre l’Italie, à Roterham.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;
console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fequipe-de-france%2Fdiacre-henry-un-clash-qui-coute-tres-cher-553187.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fequipe-de-france%2Fdiacre-henry-un-clash-qui-coute-tres-cher-553187.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+553187+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});

Pas de Le Sommer ou Henry avec Les Bleues

Dans le onze tricolore ce n’est pas la peine de chercher Eugénie Le Sommer. La meilleure buteuse de l’histoire des Bleues (175 sélections, 86 buts) n’a pas été retenue par Corinne Diacre. Il n’y aura pas non plus Amandine Henry, puisque le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais est également banni.

Tout a explosé entre Amandine Henry et Corinne Diacre en fin d’année 2020. Pas retenue pour la précédente rencontre des Bleues, alors qu’elle était capitainea déclaré la joueuse de l’OL tout sur son cœur dans une interview à Canal+. En résumé, Henry a déclaré publiquement que les relations étaient très tendues entre Diacre et certains de ses joueurs, notamment les Lyonnaises. Son objectif était alors de provoquer une réaction de l’entraîneur, d’engager un dialogue qui n’a jamais vraiment eu lieu depuis, malgré les timides efforts de Noël Le Graët.

Diacre reste catégorique

Deacon n’a jamais pardonné à son joueur cette façon de faire. « C’est un sujet qui aurait dû être abordé en interne pour moi. J’étais surprise parce que je ne savais pas ce qu’était la dot. Avant de parler aux médias, il aurait juste été agréable de parler à la personne concernée. Parfois, il est bon de laver son linge sale en famille”, confié au coach un an plus tard.

“A partir du moment où vous embauchez quelqu’un, vous devez avoir la foielle a ajouté. Je ne fais plus confiance à Amandine comme capitaine. † Deacon assure que la porte n’est pas fermée à Henry, mais en fait elle l’est. La Lyonnaise n’est plus convoquée en sélection et est difficilement justifiable d’un point de vue sportif. Henry a remporté la Ligue des champions en inscrivant un but sublime en finale. Elle a été nommée trois meilleure joueuse de la saison par Marca, derrière l’Espagnol Putellas et l’Australien Kerr. On peut à juste titre la considérer comme la meilleure joueuse française du moment, mais les Bleues devront se passer d’elle à cause de ce clash avec Diacre.

Henry : “Je peux me regarder dans le miroir”

Malgré tout, Amandine Henry ne regrette pas son discours. † Si je n’avais pas été capitaine, je n’aurais peut-être pas réussi. Mais c’était mon devoirs’est-elle récemment confiée dans une interview accordée à Oh My Goal. Je n’ai jamais connu autant d’adversité (avec un formateur, ndlr). Je n’ai jamais rencontré un tel cas ! †

De Lyonnaise assure également avoir reçu des retours positifs de ses coéquipières. † Qu’est-ce qu’on m’a dit alors ? ‘Réconforter!’ ‘Ouah!’ Et même maintenant on me dit : « Pauvre… », « Tu as parlé au nom du groupe et c’est toi qui prends… » C’est ce qu’on m’a dit. Je sais que je peux me regarder dans un miroir. Il faut avancer maintenant. (…) Je l’ai fait avec mon cœur, ça s’est vu. Même si j’aurais préféré parler dans d’autres circonstances. « Et même si cela lui coûte une place en Championnat d’Europe…