A la veille de Saint-Étienne mercredi en match de Ligue 1 en retard (19h), le défenseur niçois Jean-Clair Todibo est revenu sur la déception ressentie après la défaite en finale de Coupe de France, tout en se projetant sur la fin du championnat.

« Comment avez-vous vécu ces trois jours après votre défaite en finale de Coupe de France ?
Je suis resté à la maison. J’ai mangé mon cerveau, comme la plupart des joueurs, en me demandant ce qui s’était passé et comment nous n’avions pas gagné ce match. Il y avait clairement une grosse frustration et une grosse, grosse déception. Les mots ne sont pas assez forts pour décrire ce que nous avons ressenti en termes de douleur et de tristesse.

lire aussi Christophe Galtier : “Pas au moment du bilan”

Mais il faut rester concentré sur notre fin de saison, car il reste encore trois matchs importants et trois victoires à disputer. Nous avons joué à deux tables. Ce n’est pas parce qu’on hésite devant un tableau qu’il faut tout jeter à la poubelle. Le plus frustrant serait de ruiner ce que nous faisons depuis le début de la saison. Ce serait encore plus frustrant. Ce serait irrespectueux envers les fans, le staff et leur travail, et envers nous-mêmes. Il faut se remobiliser.

« On reparle de la finale, mais à quoi ça sert d’en reparler ? Nous ne pouvons plus jouer au jeu.”

Est-ce une épreuve mentale particulière dans une carrière de devoir revenir juste après cette désillusion pour trois matchs décisifs ?
Cette défaite en finale était déjà un moment particulier dans la carrière de chacun de nous. Il va falloir être fort dans sa tête. C’est l’un des caprices des athlètes d’élite. On a vu que City, après son élimination contre le Real Madrid en Ligue des champions, devait relever la tête pour le championnat. Nous sommes les mêmes.

Jean-Clair Todibo avait craqué en fin de match face à Nantes.  (P. Lahalle/L'équipe)

Jean-Clair Todibo avait craqué en fin de match face à Nantes. (P. Lahalle/L’équipe)

En avez-vous discuté entre vous, les joueurs ?
Comparé à quoi? Nous voyons tous qui nous sommes sur les visages. On parle de la finale, mais à quoi ça sert d’en reparler ? Nous ne pouvons plus rejouer le jeu. Vous devez avancer. A nous de nous remobiliser.

L’information sur l’avenir de votre entraîneur, Christophe Galtier, perturbe-t-elle le groupe ?
Je n’en ai pas entendu parler. Ce qui se passe au-dessus se passe au-dessus. Nous sommes concentrés sur nos objectifs et le coach est aussi très concentré sur la fin de saison. †

lire aussi Chelsea, Lausanne-Sport, Nice… Ineos entretient le flou
publié le 10 mai 2022 à 15:54 mis à jour le 10 mai 2022 à 16:22

#Coupe #Nice #Todibo #sest #bouffé #cervelle

Source: lequipe.fr/Football

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here