Julian Alaphilippe n’a d’autre choix que d’être patient. Grièvement blessé lors du Liège-Bastogne-Liège, qui s’est terminé au fossé après une chute violente qui l’a laissé avec deux côtes cassées, une omoplate cassée et une pneumonie, le coureur Quick-Step attend de nouvelles études qui permettront de connaître son indisponibilité.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;

Au mieux, le double champion du monde retrouvera la compétition à l’occasion du Tour de France, dont le coup d’envoi début juillet. Mais sa participation est grandement compromise. Un coup dur pour le pensionnaire de Saint-Amand-Montrond qui devrait se faire sentir dans le classement UCI. Au pied du podium en début d’année, le Français avait déjà chuté à la neuvième place après sa quatrième place au Pijl wallon et son abandon à la Doyenne des Classiques.

Kung et Almeida sur les talons

Julian Alaphilippe n’a peut-être pas beaucoup de points à défendre dans les semaines à venir, mais il risque de reculer et de perdre sa place dans le Top 10. Le Giro d’Italia suit avec 62 points de retard. Jonas Vingaard est plus en retrait, à plus de 200 points, mais il pourrait profiter des courses préparatoires du Tour de France pour se rapprocher. Pour autant, son statut de premier coureur français ne semble pas en danger à court terme. Benoit Cosnefroy, 15e au classement UCI et deuxième coureur français, compte en effet 364 points de retard sur son compatriote.

La troisième place de la France au classement des Nations ne semble pas non plus en danger. Si la Belgique (14 505 points) et la Slovénie (12 917) semblent hors d’atteinte, les 11 212 points des Français leur permettent d’avoir près de 1 350 points d’avance sur l’Italie (9 863 points).

A lire aussi :Alaphilippe, la bonne nouvelle !Alaphilippe absent du Tour ? Le scénario prend formeAlaphilippe rattrapé par la malédictionAlaphilippe, un manque de respect qui pose problème