Jamais l’annonce d’une liste de Didier Deschamps n’avait créé un tel événement. Lorsque le coach tricolore s’est présenté devant Marie Portolano et Nathalie Ianetta, la rumeur bourdonnait depuis plusieurs heures : et si ce qui paraissait impossible la veille se produisait. Et si Karim BenzémaPrivé des Bleus depuis plus de cinq ans et du début de l’affaire sextape, fait son grand retour en équipe de France pour le Championnat d’Europe.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});
site_config_js.dfp_ids.push(‘native’);
A lire aussi : Séisme et affrontements entre les Bleus

Alors au final, ce sont plus de 7 millions de téléspectateurs qui ont écouté Didier Deschamps épeler les noms des 26 heureux élus, dont celui de l’ancien joueur de l’OL, au sommet de son art avec le Real Madrid (enfin on s’est dit). Selon le champion du monde 1998, sa décision était prise” pendant un certain temps “. Depuis, sans doute, une rencontre entre les deux hommes. † Il y a eu des étapes importantes, une en particulier, où on s’est vu longtemps il a dit. Une initiative face à face de l’ancien milieu de terrain, permettant aux deux hommes d’aplanir le différend né des propos tenus par le joueur madrilène lors d’un entretien avec Marque dans laquelle KB9 avait expliqué que Didier Deschamps avait “cédée à une partie raciste de la France”.

Ce retour allait déchaîner les passions, certains y ont vu une intervention d’Emmanuel Macron, d’autres ont assuré que Didier Deschamps n’avait pas manqué de réchauffer les cadres de l’équipe de France, dont Hugo LlorisRaphaël VaraneAntoine GriezmannPaul Pogbag mais aussi Olivier Giroud† En effet, l’ancien Gunner avait quelque chose à redire à l’idée de Karim Benzema. Conséquence de leur ancienne rivalité avec les Bleus et des propos peu aimables des Madrilènes sur le Savoyard.

Objectif du Qatar

L’attaquant merengue avait lui aussi dégagé le terrain. † Olive, je l’ai vu pendant le match de Chelsea. Nous avons parlé tranquillement. Il m’a félicité pour mon but. C’était un bon esprit, c’était cool. J’ai déjà joué avec lui, maintenant ce sera comme avant ‘ il a dit. Mais Karim Benzema s’est trompé. Son retour enfermerait en effet Olivier Giroud dans un rôle de figurant. Car s’il a dû patiemment faire de son mieux avant de débloquer son compteur, le Lyonnais s’est vite révélé indispensable. Le Championnat d’Europe s’est certes avéré être un fiasco pour les Bleus après leur élimination en huitièmes de finale contre la Suisse, mais le numéro 19 français a été le meilleur buteur de l’équipe de France avec quatre buts et sans doute l’un des meilleurs joueurs avec Paul Pogba.

Et le meilleur était encore à venir. En effet, grâce aux matchs disputés cet automne, Karim Benzema a confirmé son statut retrouvé aux côtés de Kylian Mbappe, avec qui la bonne entente est évidente, et d’Antoine Griezmann. Il a également réalisé les arrêts du Final Four de la Ligue des Nations, marquant deux fois contre la Belgique alors que les Bleus semblaient être au fond du trou, puis ont égalisé face à l’Espagne. Ce qui lui a permis de goûter à un premier sacre avec l’équipe de France. En attendant la Coupe du Monde au Qatar à la fin de cette année…

A lire aussi :Pourquoi Benzema a choisi le numéro 19 avec les BleusBenzema a parlé à GiroudBenzema évoque sa réconciliation avec Deschamps