Hafid Derradji a les oreilles qui bourdonnent ces dernières semaines. Suite à ses propos véhéments depuis la défaite et l’élimination de l’Algérie contre le Cameroun en barrages de la Coupe du monde 2022. Le journaliste de beIN Sports, qui parlait ouvertement de corruption, a en effet été accusé de susciter de faux espoirs chez les supporters des Fennecs en proférant des accusations sans fondement.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true; Lire aussi : Algérie-Cameroun : la bombe lâchée par Romain Molina

Tous ces gens qui ont donné de faux espoirs sont responsables, à commencer par des personnalités importantes du football algérien Romain Molina a lancé, notant que si effectivement des erreurs d’arbitrage avaient été commises par Bakary Gassama, elles n’étaient pas suffisantes pour permettre que le match soit rejoué comme le souhaitait la Fédération algérienne de football.

Mais Hafid Derradji ne bronche pas : les autorités sont corrompues. En témoigne son nouveau lot de tweets mardi. Cette fois, le journaliste ne s’en prend pas à la FIFA mais à la CAF. “Toutes les fédérations des pays africains sont appelées à réagir pour sauver la CAF d’un enlèvement”il a écrit et ajouté un hashtag “#Stopcaf Corruption”† La raison de sa colère ? L’annonce par la CAF que la finale de la Ligue des champions se tiendrait au stade Mohammed V de Casablanca, au Maroc, qui avait déjà accueilli la finale l’an dernier. Son combat contre les autorités continue…

A lire aussi :Algérie-Cameroun : Terrible nouvelle pour les Fennecs !Algérie-Cameroun : un vrai scandaleAlgérie-Cameroun : la folle accusation