Le dossier est clos. Tel est le message de la FIFA suite au rejet de l’appel interjeté par l’Algérie suite à sa défaite concédée face au Cameroun en barrages de la Coupe du monde. Alors que la Fédération algérienne envisageait de dénoncer l’arbitrage” excessif” par Bakary Gassama, la commission d’arbitrage de la FIFA a seulement regretté dans une lettre à la FAF que « Selon vos appréciations, les décisions des arbitres ont pu affecter négativement le déroulement du match.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});
site_config_js.dfp_ids.push(‘native’);

Les Fennecs et leurs supporters doivent donc trancher. Et si les troupes de Djamel Belmadi prévoient d’avancer et notamment vers les éliminatoires de la prochaine CAN, certains supporters peinent à tourner la page. En témoigne la nouvelle manifestation prévue samedi pour protester devant le siège de la FIFA contre la corruption qui gangrènerait les autorités et qui serait à la base de l’élimination de l’Algérie. La théorie du complot règne ici aussi.

Le ministre algérien de la Jeunesse et des Sports Abderrazak Sebgag avait certainement espéré après l’annonce de la décision de la FIFA. L’Algérie a le droit le plus absolu de saisir toutes les autorités compétentes, conformément aux statuts de la FIFA.il avait lancé† En fait, l’Algérie n’a plus aucun moyen de contester la décision de la FIFA. Certains espéraient une requête devant le Tribunal arbitral du sport, mais les décisions de la Commission d’arbitrage de la FIFA ne peuvent être contestées devant le TAS qu’en cas d’éléments nouveaux ou d’actes de corruption avérés.